Interview exclusive de Craig Parker (Reign) pour Talk Nerdy With Us


Traduction pour Reign French Community.


Note : l’interview a été retranscrite mot à mot dans l’article original, c’est pour cela que certaines phrases ne sont pas terminées. L’acteur commence à répondre, puis pense à autre chose, du coup, il ne finit pas sa phrase. Cela ne constitue pas un oubli de ma part.

Source : Talk Nerdy To Us.

Peut-être plus connu pour son rôle dans la trilogie The Lord of The Rings, Craig Parker s’est aussi fait un nom dans la série de la CW Reign.

Craig, originaire des îles Fidji, puis de la Nouvelle Zélande, vit désormais à Toronto où la série est tournée. Il joue Stéphane Narcisse, l’un des personnages que le public adore détester, et dont les actions sont souvent imprévisibles.

Alors que la 3ème saison de ce drame historique approche, Craig a pris le temps, dans son emploi du temps surchargé, de répondre à quelques questions pour nous. Continuez à lire pour savoir ce qu’il avait à dire.

Tu dis que tu tournes à Toronto. Est-ce que tu aimes vivre au Canada ?

J’adore. Je suis allé plusieurs fois à Calgary. C’était fantastique. J’ai mangé tellement de viande. Du bison, de l’élan, des steaks. Mais je ne suis jamais allé à Vancouver, que les habitants de Toronto adorent. Il y a une espèce de rivalité Toronto/Vancouver. Toronto est mon chez moi depuis un an et demi. C’est très familier et joli. Être ici est étrange parce que dès la première semaine je me suis demandé pourquoi ça m’avait l’air si familier. Je pense que les canadiens sont très similaires aux néo-zélandais, ce qui permet d’être plus à l’aise ici. Les équipes sont similaires aussi, dans le sens ou tout le monde y est ensemble, travaillant comme une famille, essayant de faire la meilleure série possible. C’est toujours agréable d’avoir ça.

Après un an et demi, qu’est-ce que tu préfères dans le rôle de Narcisse ?

C’est le meilleur personnage de la série, visiblement ! [Rires] Il y a une magnifique liberté qui vient avec le fait de jouer le méchant – en particulier dans une série de la CW parce que tu sais que des enfants peuvent regarder – quand ce sont les héros qui doivent être responsables, intègres, honnête, aimer, donner confiance et toutes ces choses. Alors que les personnages de Megan Follows et moi, on a juste à être… Détestable. Et on peut changer. On peut faire des choses atroces une semaine, et être presque pardonnés la suivante. C’est très amusant. On ne découvre les scripts des épisodes que 2 jours avant de commencer à les tourner, on a quelques indices sur ce qui nous attend, mais c’est toujours une surprise. Et j’adore qu’à chaque nouvel épisode on se dit « Qu’est-ce qui va se passer cette semaine ? »

Pour rebondir là dessus, Narcisse est un peu présenté comme le « mauvais garçon », mais il est aussi humain et ces moments là le rendent tellement plus gris que tout noir ou tout blanc. Sachant ça, quelles sont les motivations de ce personnage selon toi ? Et qu’est-ce que tu fais pour te mettre dans le rôle ?

C’est tellement plus intéressant le gris je trouve. Personne n’est tout blanc ou tout noir. Il vient en premier, visiblement. Il y a une grosse part de narcissisme intéressé là dedans – à en juger par le prénom. [Rires] Mais il pense que ce qu’il fait est bon pour la France, donc même quand il fait chanter le roi, ou d’autres choses atroces, il essaye de prendre soin de la France, je suppose. Il essaye de protéger le monde qu’il pense être juste. Donc dès le début il est ce fou extrémiste de droite, républicain, qui pense réellement que ce qu’il fait est bien. Ils pensent que ce qu’ils font est bon pour leur pays, même si ça ne l’est pas pour la plupart des sujets de la cour.

Est-ce que tu le compare à Trump ?

Non… Narcisse est bien mieux coiffé et a de plus beaux vêtements que Trump. [Rires] Ce qui n’est pas difficile, j’en suis sûr. Je pense qu’aussi fou Trump soit, Narcisse est, lui, noble. Il est l’aristocratie. Il est né dans un monde ou c’est la façon dont les choses doivent être. Sinon, ce serait le chaos. C’est sa philosophie. Il n’a jamais été pauvre – enfin si, mais il n’en a jamais souffert comme les gens normaux souffrent tous les jours. Et on le sait, dans les séries, les méchants pensent toujours – et je ne pense pas que ce soit un spoiler – être les gentils.

Comment est-ce que tu te mets dans le rôle de Narcisse ?

D’avoir une garde-robe spectaculaire aide. On a vraiment les meilleurs costumiers. C’est un peu tiré par les cheveux, mais quand tu portes ces vêtements, ça te change. Ils te donnent une nouvelle posture, une différente vision de la réalité physique. Je ne veux pas dire que c’est moi, mais il y a un certain plaisir à jouer quelqu’un qui a une confiance absolue en lui-même, et qui croit vraiment en ce qu’il pense ou fait. C’est des vacances sympathiques hors de nos doutes humains habituels. Juste se glisser dans le corps de quelqu’un qui est absolument sûr qu’il fait ce qu’il faut et que tous les autres sont stupides.

Est-ce qu’il y a certains aspects de ta propre personnalité que tu apportes à Narcisse ?

Absolument. Il y en a toujours. J’envisage toujours un personnage comme un égaliseur visuel. Avec un tas d’interrupteurs et de boutons que tu montes et tu descends en fonction, comme sa vanité, tu la compares à la tienne, et tu ajuste les boutons de ta propre vanité, de tes doutes et de tes remises en question. Tu te regardes et tu t’ajustes. C’est beaucoup plus facile de jouer certains aspects de toi-même parce que tu te connais. Ça devient plus confortable. Après environ un an, peut-être même moins, tu sais qui est cette personne et tu la deviens sans effort. Elle devient un aspect de toi, j’imagine. Mais pas de façon insensée. Je ne me suis pas mis à kidnapper, tuer ou quoi.

Il y a beaucoup de complots et de stratégies entre tous les personnages. Comment tu fais pour suivre ? Est-ce que tu y arrives ?

Il faut avoir confiance dans le fait que les auteurs contrôlent tout, et que tu dis juste les mots. En général, il y a des intrigues et retournements vraiment tordus, mais parfois je ne les découvre que 3 épisodes plus tard. Tu réalises que tu as tourné un truc, mais en fait, tout était un mensonge et tu faisais autre chose. Si tu es un héros qui est intègre et juste, ça peut être difficile, mais si tu es une Catherine ou un Narcisse, c’est fantastique parce qu’on est de bons menteurs. On est de très bons menteurs, conspirateurs, comploteurs, donc même si on joue quelque chose comme si c’était la vérité, et puis qu’on découvre qu’on a menti tout du long, c’est juste… [Rires] On est des grands menteurs. Ça marche pour nous. Et c’est vraiment amusant quand on découvre ce que l’on a fait. Il y a quelques trucs la saison dernière que j’ignorais et que j’ai découvert après, j’étais là « C’est ce que je faisais pendant tout ce temps ?! » Et on en a aussi quelques uns qui arrivent dans la 3ème saison, mais je ne vous dirais rien sur la 3ème saison [dit-il d’une voix dramatique de méchant].

Je pensais bien que tu ne le ferais pas [dit d’un ton lourd et dépité].

La seule chose que je peux dire, c’est ça. C’est vraiment original. C’est légèrement différent de la saison dernière. C’est complet et plein d’action [rit-il gaiement]. On en est seulement à l’épisode 6 mais on a hâte de regarder le produit fini comme téléspectateur.

J’allais justement demander si tu le regardes comme spectateur.

J’ai regardé la saison 2. Je n’ai pas de télévision. J’utilise iTunes, Netflix et ce genre de choses. Donc je pense avoir vu la plupart de la saison dernière. C’est toujours marrant de regarder parce que tu vois tous les autres faire leur truc, on l’entend aux lectures, mais après on ne le voit plus. C’est toujours marrant de regarder le travail des autres, comment ils s’inscrivent dans l’histoire.


Traduction pour Reign French Community.


Est-ce que le temps que Narcisse a passé au donjon a une incidence d’une quelconque façon ?

[Rires] On blague entre nous avec « Un destin pire que la mort » parce que c’est ce que la mère de la Reine dit tout le temps. Je ne sais pas. Je pense… Sur le moment ça l’a probablement inquiété, mais il est un survivant de l’extrême et son pouvoir ne lui vient pas de sa richesse. C’est la richesse qui découle de son pouvoir, donc même privé de tout, il a toujours sa tête et il sait s’en servir. Il a aussi un réseau de connaissances qui, tu sais, je suis sûr que s’ils avaient des Polaroids à l’époque, il en aurait de beaucoup de personnes faisant beaucoup de choses. Il a peut-être des aquarelles d’eux à la place. Je pense qu’il y a aussi un moment ou il a réalisé que l’attaque sur le château… Il comprend que ce qu’il fait, une partie de ça était de sa faute… Et je pense que Lola a une grosse influence. Splendide. Elle lui donne une douceur, elle lui apprend qu’il a une par d’humanité qui commence à se manifester.

Et évidemment, tout le monde me demande de poser la question, est-ce que ça va continuer entre Lola et lui, mais…

Je ne peux rien dire dans un sens comme dans l’autre, mais j’espère bien. Il y a définitivement… La où on les a laissés, il y a des possibilités.

Il y avait manifestement beaucoup plus à raconter.

Je crois très certainement que c’est le cas et je ne peux pas en parler, mais en tout cas, personnellement, j’espère qu’il y a de l’espoir. Et il y aura aussi un prix à payer sachant que Narcisse a trahi Catherine pour Lola. Les Médicis ne lâchent pas facilement. [Rires]

C’était amusant de jouer tout ça avec Megan Follows ?

On a un peu trop rigolé. On est tous les deux très professionnels, mais on devient un peu hystériques parfois ensemble. En fait c’est très différent parce que je fais la plupart de mon travail avec Anna (Lola) et Megan (Catherine) maintenant, et elles sont très différentes. Ce sont deux personnes très différentes et aussi deux tons très différents dans leurs scènes. Alors que Lola est douce et compatissante, Megan est juste atroce, sadique et ils font un tango masochiste comme ils sont constamment – et ils se fantasment, il y a définitivement une attraction sexuelle là dessous – mais ils se détestent aussi. C’est plutôt marrant.

Le steak de cheval. Est-ce que c’était un steak normal ou est-ce qu’il avait autre chose ?

On a vraiment les meilleurs accessoiristes. Ils ont pris soin de ça. Ils ont fait venir des chefs cuisiniers. Un vrai moment hollywoodien. Ils ont fait venir ce chef génial, d’un restaurant génial, qui a cuisiné des steaks magnifiques, bio, élevés à la main et adorable. C’est le meilleur steak que j’ai mangé. Je voulais juste demander si on pouvait en avoir d’autre avant qu’elle parle de son cheval qui a du mourir pour qu’on en ai. J’ai adoré parce que c’était fou. Et puis tout d’un coup c’est un moment sombre avec la Reine Mère criant « Je t’aime ! » et te sautant au visage. Quand j’ai vu la scène pour la première fois, j’ai pensé que quand ils la montraient ils joueraient sur l’ironie, alors je leur ai demandé de me la montrer. Ils ont diffusé toute la scène et j’étais hystérique. C’était tellement hilarant.

Est-ce qu’il y a une scène que tu as particulièrement préféré tourner ?

Il y en a plusieurs pour différentes raisons. Certaines très tôt – épisode 2 ou 3 – c’était avec Adelaide Kane (Mary), et il se peut que ce soit l’une de nos toutes premières scènes. Quand tu arrives sur une série, tu ne sais pas vraiment quel en est le ton, j’avais potassé la première saison, mais je ne savais toujours pas vraiment jusqu’où on pouvait aller. C’est la découverte du genre et cet autre monde que tu dois faire. On était en train de tourner la scène et j’ai lâché « Oh mince ! On peut faire ce qu’on veut de cette série. On peut vraiment y aller. » Donc il y a des scènes comme ça. J’adore travailler avec Toby (Francis). C’est délicieux de travailler avec lui. On avait beaucoup de scènes ensemble l’an dernier. Certaines étaient ridiculement drôle et stupide, dont tu pars en disant « Oh c’était juste… » Je suis très critique sur mon propre travail, mais il y a des scènes où tu te dis juste qu’on a fait quelque chose de bien, d’intéressant. Et puis il y en a une que j’aime juste pour sa pure bêtise, c’est Megan (Catherine) et son syphillus. Entrer sur une scène et voir Megan Follows coincée dans une boîte [rires] avec ses bras dehors l’empêchant de faire quoi que ce soit… C’était… Ouaip, c’était un bon moment.

Est-ce qu’il y a un farceur dans l’équipe, quelqu’un qui veut faire craquer les autres ?

[Rires] Je pense qu’on est tous des farceurs. On tourne plutôt rapidement et je pense que tout le monde a compris qu’il faut y aller et faire le travail en premier. En général, l’ambiance est plutôt joyeuse – à moins que l’on soit à 5 minutes de finir un vendredi soir. Les équipes travaillent dure, mais ils sont aussi intéressants et drôles. On est continuellement en train de rire, et il le faut avec les heures que l’on fait. L’équipage travaille encore plus dure que les acteurs ne le feront jamais. On a besoin de cette légèreté pour rester sain d’esprit. Surtout en hiver. On tourne beaucoup en extérieur et quand tu es dehors par – 40 °C, tu as intérêt à avoir des blagues en stock pour tenir.

C’est comment avec l’arrivée de Rachel Skarsten ? Comment s’intègre-t-elle ? Comment ça se passe avec elle sur le tournage ?

C’est étrange parce que le monde anglais est juste… On se voit en dehors du travail et elle est fantastique. Il y a d’autres nouveaux à la cour anglaise mais c’est bizarre parce que nos mondes ne se croisent pas pour le moment. Donc quand ils tournent pour l’Angleterre, on est pas appelés ce jour la. On se croise. Il y a ces moments bizarres où on est tout un groupe à être en repos, on projette de sortir tous ensemble et on invite Rachel, mais elle nous répond qu’elle travaille puisque nous non. J’ai vu quelques extraits du tournage de leur monde c’est vraiment magnifique et très différent. Ça donne une impression différente par rapport à la France. Je sais qu’ils ont aussi un éclairage, des couleurs et une qualité de production différents. Ce sera intéressant de voir ce monde.

Question d’un fan. Narcisse est-il un homme meilleur maintenant, que la première fois qu’il est apparu ? Ressent-il des remords ou des regrets pour certains de ses actes ?

Quelles actions ? Quels actes ? [sur un ton faussement défensif] Je pense qu’il se connait mieux. Il a plus d’empathie envers les autres. Il y a des choses pour lesquelles j’imagine qu’il a des remords, mais je ne pense pas… Je ressens le besoin de rappeler que Mary a tué son fils. C’est quand même important. On dirait qu’elle s’en sort tranquille avec ça. Pour ce qui concerne le chantage à Francis… Il essayait de lui apprendre ce qu’il a vu enfant, comment être un roi. Au fait, Adelaide (Mary) est vraiment une mauvaise, mauvaise personne. Pas vraiment, je voulais juste le dire. Elle est fantastique réellement. Mary s’en sort toujours. Mais ouais, il considère qu’il fait ce qui est bon.

Il assume ses actions.

En majorité, oui. Je pense qu’il se sentait mal d’avoir foutu le bordel au château, mais à part ça… Tu sais.

Qu’est-ce que tu penses du fait que la série soit déplacée au vendredi soir ?

Je n’en pense pas grand chose. C’est une série qui – je suis vieux donc je ne suis pas la cible démographique, mais – je parle à tellement de gens – je sais qu’au Canada c’est diffusé sur une chaîne non câblée – mais je pense qu’une grande partie de notre audience ne fait pas dans le rendez-vous télévisé. Ils regardent sur internet. Ils regardent comme le font les jeunes aujourd’hui. Donc le fait que ce soit diffusé le jeudi ou le vendredi soir, je ne pense pas que ça ait tellement d’importance. Je ne sais pas. Je ne comprends rien au monde des audiences, et je sais qu’on n’était pas particulièrement bons le jeudi soir en direct, mais je pense que ces façons de mesurer l’audience sont devenues obsolètes. Et sachant qu’on a obtenu une troisième saison… Si personne ne regardait… Ils dépensent beaucoup d’argent pour faire une série télévisée. On est évidemment très contents, mais ils ont manifestement différentes façons de mesurer leurs audiences, en incluant internet et le streaming, et toutes ces autres façons de regarder. Je sais que, pour moi, je n’ai pas le câble à la maison. J’ai horreur des pubs et des émissions de télé réalité, donc je choisis exactement ce que je veux regarder avec iTunes, Netflix, Hulu et autres. Je pense que c’est de plus en plus comme ça que les gens regarderont la télévision. En particulier les plus jeunes, pour qui sont faites nos séries. Ça ne veut pas dire que les personnes plus âgées ne la regarde pas parce que j’ai rencontré tout un tas de gens et ils trouvent ça bien, donc…

Es-tu souvent reconnu dans la rue ?

Oui, à des moments incongrus. Je pense que beaucoup de gens regardent à Toronto sur… Je devrais connaître le nom de cette chaîne, mais non… Souvent quand je me promène les gens me disent qu’ils regardent la série et l’adorent. En général ce sont des adultes. Donc je pense qu’on est regardé par toute la palette démographique. C’est un mot horrible mais bon…

C’est un peu le seul qui convienne.

Ouais.

Et bien je crois que j’en ai fini avec mes questions, puisque je sais que tu ne vas rien me dire sur la saison 3. [Rires]

Mmh, qu’est-ce que je pourrais te dire ? À part qu’elle a un ton différent, parce que dans la saison 2 les intrigues étaient autour des personnages secondaires, alors que cette saison… Ce sont les intrigues directes des personnages que l’on connait, aime et déteste. Et c’est plus… Euh, quand j’ai regardé la saison 1, il y avait ce bon épisode où Henry a jeté une femme par la fenêtre et lui et Megan (Catherine) couraient partout pour essayer de cacher le corps. C’était de la bonne télé d’aventure. Et dans cette saison, on ne revient pas là, mais c’est ce genre de qualité qui la nourrit. Tu en as pour ton argent. Comme je l’ai dit, on est sur le point de lire l’épisode 7 et c’est juste, marrant. C’est fantastique. Ce sera de la bonne télévision.

Et ça commence dans… 3 semaines ? Le 9 octobre ?

Oh vraiment ? C’est si tôt ? On devrait tourner plus vite ! Je n’avais pas réalisé qu’on serait diffusé si vite. Je vais devoir programmer l’enregistrement.


Traduction pour Reign French Community.


Source : Talk Nerdy With Us.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s