Laura Prepon parle d’Orange is The New Black, de bouillon d’os et d’être homo ou hétéro


Traduction pour Laura Prepon City.


Est-ce que tu es toujours en contact avec des personnes de That 70’s Show ? Ashton Kutcher ?

Absolument. On a grandi ensemble, donc oui, évidemment, c’est génial. Je vais toujours à Coachella avec Danny [Masterson]. On est comme une famille, pour le meilleur et pour le pire, on ne peut pas s’échapper les uns des autres. Mais Dieu merci c’est pour le meilleur.

Cette distribution est incroyable si tu y penses, quand tu regardes les autres séries de l’époque, tous ceux qui étaient dans cette série ont vu leur carrière décoller. C’est bizarre, ça n’est jamais arrivé.

C’est vrai, c’est assez dingue. Cette femme qui nous a recruté à l’époque… C’est fou quand tu regardes et tu te dis que tu devrais regrouper tous ces gens… La plupart d’entre nous ne savait même pas ce qu’il faisait. Mila… Je me souviens que Danny… Quand on a été tous pris, Danny tournait le film The Faculty

Un film difficile !

Oui ! Il était à Austin pour tourner The Faculty. Quand on a tous été recrutés, il arrivait par avion d’Austin, on en pouvait plus « Oh la la il revient d’un plateau de tournage de film ! Il travaille avec Josh Hartnett, bordel ! » C’est marrant parce que presque aucun d’entre nous n’avait vraiment joué avant, on parlait à peine anglais.

Vraiment ? 

Ouais [Ashton] Kutcher était mannequin… Ouais, c’est génial. On a tous des carrières formidables, c’est extraordinaire.

Est-ce que tu as vu le rapprochement entre Mila et Ashton, la procréation, et tout ?

Honnêtement, il y a une chose dans notre équipe, c’est qu’on ne parle pas de nos vies privées, c’est notre accord entre nous tous. Mais c’est un très beau couple et je les adore.

Quelle est la chose la plus énorme que tu aies apprise sur les femmes en prison en faisant Orange is The New Black ?

C’est une bonne question. La chose la plus importante que j’ai apprise c’est qu’en général quand une personne est incarcérée tu te dis forcément qu’elle a fait quelque chose d’horrible. Parfois c’est le cas, mais parfois c’était une horrible erreur. Quand tu regardes Yoga Jones, dans la série elle fini par tuer cet enfant, mais c’était totalement accidentel.

Qui est-ce qu’elle joue ?

Son nom est Constance, elle joue Yoga Jones, c’est la prof de Yoga. Pour elle c’était un accident. Mais quand tu prends quelqu’un comme Taystee dont vous parliez, qui est jouée par Danielle Brooks, son personnage réussi à sortir, mais elle ne le supportait pas et voulait revenir. Dans la première saison, chaque détenue avait une histoire, on est resté fidèle à ce modèle et on a raconté les histoires de chacune pour pouvoir les comprendre. Elles ne sont pas seulement des détenues. Ces femmes ont des vies, un sens de l’amour et de la famille, de la fraternité. C’est magnifique.

Est-ce que tu es allé en prison, tu as parlé à des détenus pour te préparer au rôle ?

Oui. Ce qui est bien c’est que le livre de Piper nous a beaucoup aidé. Mon personnage est très différent de la vraie Alex Vause. Mais, Taylor et moi on tournait dans… C’est un peu dingue, on tournait dans une prison ultra sécurisée, ils avaient plaqué du papier opaque sur toutes les fenêtres. Entre deux prises on s’est approché pour soulever le papier et regarder par la fenêtre, et c’était comme Oz en vrai, la série télé Oz, tous ces hommes vivant dans un espace commun, on les voyait tous dans leurs cellules. Notre série se déroule dans une prison de haute sécurité, donc être dans une vraie prison de sécurité maximale c’était juste un truc de ouf. Tu le vois en vrai, on a vite recouvert la vitre en se disant qu’on ne devrait pas regarder ça, c’est trop bizarre. On voulait respecter leur intimité, mais c’était un peu dingue. Ça nous fait évidemment changer de point de vue.

La soupe à l’os c’est très bon. Je veux dire j’en fais depuis des années, Elizabeth en fait depuis encore plus longtemps. Et il y a cette femme, son nom est Sally Fallon, c’est le maître Yoda du bouillon d’os. Elle est géniale, elle en fait depuis toujours. Kobe Bryant s’est cassé la cheville ou le ménisque un jour, son nutritionniste a appelé l’hôtel et a demandé à ce qu’on lui fasse une soupe à l’os et qu’on lui amène dans sa chambre. Il y a eu un article d’écrit là dessus et tout d’un coup c’était la mode, Kobe Bryant se fait des soupes à l’os, tout le monde le fait ! Mais le truc c’est qu’on prend ces os, ils sont cuits pendant des heures pour extraire les nutriments, les minéraux. Sally Fallon explique qu’en les cuisinant on récupère le collagène, la cartilage, les minéraux de l’os tout ça remplace littérallement…

Mais à qui sont ces os d’ailleurs ? [Rires] Tu ne l’explique pas, est-ce qu’il faut tuer quelqu’un ?

Non il ne faut tuer personne, c’est fait avec des os d’animaux.

C’est assez mystérieux quand même d’avoir autant d’os, on peut se demander d’où ils sortent… Tu peux demander des os à ton boucher ?

Tous les bouchers en ont. Vous avez un restaurant là juste en bas qui est génial, ils ne font que des soupes.

Oh vraiment ?

Je bois du vin avec mes repas, ça fait un peu partie de ma routine quotidienne, je n’y fais même plus vraiment attention.

Je suis en train d’imaginer ce restaurant ou tu ne peux avoir que des soupes.

Il faut y aller, la file d’attente fait le tour de pâté de maisons, les New Yorkés vont là bas pour prendre une soupe à emporter.

Est-ce que tu peux manger l’os comme ça, j’ai entendu dire que des gens en font des amuse-gueules, ou sucent des os comme ça pour avoir les minéraux. J’ai voulu essayer, je suis fascinée par les gens qui en mangent, mais…

Mais même à l’époque de la Reine Victoria je crois, qu’elle en mettait sur ses toasts, les soldats en mangeaient avant de partir à la guerre. Ça te soigne vraiment, c’est bon pour le cartilages, les articulations, c’est pour ça que les athlètes adorent ça, et les femmes pour le collagène parce qu’évidemment… Pour le visage… Mais le collagène on en a partout sur le corps si on regarde bien. Je ne mange pas la moelle, je cuisine juste la soupe et après je cuisine avec. Par exemple je cuis du riz, toutes les protéines que je cuis, c’est avec du bouillon d’os. C’est la base de ma cuisine. Maintenant tous mes amis le font.

C’est cool, vous faite des soirées bouillon d’os.

Sérieusement, absolument. J’en ai toujours.

Beaucoup de gens voulaient te poser une même question, et comme tu vas d’émission en émission, j’imagine qu’on va te la poser plein de fois…

Je m’en fiche, ça va.

Est-ce que tu es hétéro, homo, est-ce que tu aimes embrasser des femmes, ou non ?

Les gens demandent si je suis homo ou hétéro ?

C’est ce que tout le monde veut savoir.

C’est marrant.

N’est-ce pas intéressant ?

Pour moi tout le monde connait la réponse à cette question.

Les gens demandent si tu aimes vraiment les femmes ?

Je suis hétéro.

Mais ça n’est pas un problème en même temps.

[Rires] Je suis hétéro, peu importe. Mais ce que je dis n’a pas d’importance puisque beaucoup de gens continueront à penser que j’aime les filles, donc peu importe. Parce que j’ai la voix grave, que je joue au poker, et que je regarde UFC, je dois être lesbienne. Et en plus j’ai une moto. Donc je suis manifestement lesbienne. Peu importe. Mais ce que je dirais c’est que nos fans sont tellement incroyables et nous soutiennent tellement, c’est génial. Mais oui, je suis hétéro et tourner les scènes avec Taylor qui joue Piper n’est pas un problème. Dès la première scène, la toute première scène qu’on a tourné ensemble on était toutes nues sous la douche dans la saison 1. « Cool, sympa de te revoir. Déshabillons-nous. »

Vous vous étiez déjà vu avant ou c’était la première fois ?

Seulement pendant les auditions.

C’est pas mal pour briser la glace.

C’est clair, on a été plongé dans le bain tout de suite. On était tellement à l’aise ensemble… Même pendant les auditions, la scène… Je ne sais pas si vous vous en souvenez, à la fin du pilot, elle n’arrive pas à trouver ses bagages à l’aéroport, et je lui dis… Il y a une scène dans laquelle je la manipule pour qu’elle prenne le bagage de quelqu’un d’autre, je lui dis qu’on se retrouve plus tard, que tout ira bien en la draguant un peu. C’est une des scènes que l’on a fait pendant les auditions, et je me disais je vais mettre mes mains ici et ici. Elle était d’accord « Fais comme tu veux. », on était tout à fait à l’aise. C’est génial. Du moment que tu es à l’aise, que ce soit un gars ou une fille peu importe.

Je pense que les gens posent la question parce qu’ils ne savent pas grand chose de ta vie, ils n’ont vu qu’Orange is the New Black.

Je suis assez discrète sur ma vie privée.

Et puis on voit l’alchimie entre toi et Piper, l’alchimie entre vos personnages est presque palpable. Donc les gens s’imaginent que tu dois aimer les femmes dans la vraie vie.

C’est bizarre parce que cette alchimie dont tu parles, c’est vraiment le facteur X, soit il y en a, soit il y en a pas. J’ai travaillé avec d’autres co-stars avec lesquelles il n’y avait pas d’alchimie, on se dit « Mince qu’est-ce qu’on va faire ? » Mais avec Taylor, l’alchimie est là, avec d’autres gars avec qui j’ai travaillé aussi. C’est une chose que l’on ne peut jamais prévoir jusqu’à ce qu’on l’ai sous les yeux. C’est pour ça que dans certains films tu tombe amoureux d’un couple, alors que des fois tu n’y crois pas. Tu sais ce que ça signifie.

Qui embrasse le mieux ? Taylor d’Orange is The New Black ou Eric de That 70’s Show ?

Topher me tuerait, mais je vais dire Taylor.

Comment tu prépares une séance de baiser ? Chewing-gum, lavage buccale ?

J’ai fait un épisode de Castle, je viens juste de m’en rappeler, je jouais Nicky E. Nathan Fillion qui joue Castle, dans la série, il a écrit ce livre dont il est le personnage principal, je faisais une scène avec lui où je devais l’embrasser dans un ascenseur. Je ne savais pas qu’on devait tourner cette scène juste après, mais j’adore les bretzel au beurre de cacahuète. J’adore ça, je ne sais pas pourquoi, mais j’adore ça. C’était avant que je réalise que j’étais collée au pot d’ailleurs. Je suis au buffet en train de manger des bretzels au beurre de cacahuète, on m’appelle pour me dire que je dois aller faire cette scène avec Nathan, « Merde, j’avais pas capté que c’était tout de suite. » J’ai couru à l’ascenseur, on a tourné la scène, puis il me regarde et me demande « T’as mangé des bretzels au beurre de cacahuète ? » « C’est vrai. » Quand j’ai fini de tourner il m’a acheté une boîte énorme de bretzels au beurre de cacahuète en ajoutant « C’est pour que tous tes collègues sachent ce que j’ai traversé. » C’était trop marrant.

Est-ce que des fois tu as envie de manger des trucs dégoûtants quand il y a quelqu’un que tu n’aimes pas ?

Non, normalement on es très respectueux de nos collègues. J’ai de la chance, j’ai toujours travaillé avec des personnes géniales. Je n’ai jamais vraiment eu à réfléchir à ça.

Alors chewing-gum ou lavage buccal, il faut que je sache ?

On prend des Listerine Strips [bain de bouche en bande].

C’est hyper puissant ça.

Oui, c’est incroyable.

Tu as l’air d’en utiliser beaucoup, est-ce que tu en as toujours une boîte avec toi ?

Dans toutes les trousses de maquillage, il y en a toujours quelque part. On en a plein. Je crois que Taylor préfère les chewing-gum. Chaque acteur a son truc. J’aimes les « strips » parce que c’est facile. Certains aiment le spray. Des fois le chewing-gum c’est tout un problème parce qu’il faut le jeter.


Traduction pour Laura Prepon City.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s