La star de Vikings raconte pourquoi elle mange sans gluten et comment elle a été recruté


Traduction à la demande de Katheryn Winnick France.


Source : Vogue.com.au.

tumblr_nxppf0dgg41tieb7so1_500Katheryn Winnick, star de Vikings et visage de la collection Noemia de Raymond Weil, a discuté avec Vogue Australie de carrière, de bien-être et d’Irlande.

Quand as-tu explosé à Hollywood ?

Pour moi je pense qu’il y a eut deux explosions. La première quand j’ai été guest star dans un épisode de Dr House, dans l’épisode « One Day, One Room. » Mon personnage tient tête à Hugh Laurie. Après la diffusion, je sais que l’audience a été très bonne, et ça m’a donné la confiance dont j’avais besoin pour me dire que toutes ces années à me battre dans ce business pouvaient en fait payer. Ma deuxième explosion c’est quand j’ai été recrutée dans Vikings pour le rôle principal féminin de Lagertha, ça a vraiment été le tournant de ma carrière. C’est un rôle dont je me sens très proche et dans lequel je peux me jeter. Maintenant la série est diffusée dans 140 pays, et je ne peux être plus honorée de faire partie d’une série si incroyable.

Est-ce que tu as déjà refusé un rôle auquel tu regrettes d’avoir dit non ?

Non, je n’ai pour l’instant jamais refusé de rôle que je regrette. L’important c’est de trouver le bon projet, celui qui me parle. Tout commence avec le matériel. Je cherche des rôles de femmes fortes, des rôles qui ne sont pas que d’avoir le pouvoir, mais aussi crus, bruts et authentiques.

Comment ce sont déroulées les auditions pour Vikings ?

Ils ont fait une recherche mondiale pour Lagertha avec des centaines d’actrices en concurrence pour le rôle. J’ai lu le script et suis tombée amoureuse du rôle. J’ai fait une vidéo de moi dans mon salon à Los Angeles le lendemain. Ils avaient peur que je ne sois pas assez rodée pour jouer une Viking. J’ai refait ma vidéo, en me mettant de la boue de la courette derrière chez moi sur tout le visage. J’ai demandé à faire un Skype avec l’auteur/créateur Michael Hirst. On a parlé pendant une heure et ça a tout de suite collé. Je lui ai dit que je suis ceinture noire 3ème dan de Tae Kwen Do et ceinture noire 2ème dan de karaté, et expliqué que je comprends la mentalité guerrière et la volonté de quelqu’un comme le personnage. J’étais épatée qu’il soit si brillant, mais aussi par sa façon de travailler et qu’ils soit si enclin à créer un personnage ensemble.

Quand as-tu réalisé que Vikings était devenu un vrai phénomène ?

Après la diffusion de la première saison, j’ai commencé à recevoir beaucoup de messages de fans et de photos sur les réseaux sociaux de gens qui se tatouaient le visage de mon personnage sur le corps. C’est fascinant pour moi qu’il y ait des fans purs et durs. Au Comic Con l’an dernier, c’était fou de voir des centaines de personnes faire la queue pendant des heures juste pour apercevoir notre conférence et mes collègues. C’est aussi fou de voir comment Vikings est devenu une marque dans le monde entier, quand on voit les tresses de Lagertha sur les podiums et les tapis rouges voire en costume d’Halloween. C’est un compliment magnifique.

Quel a été l’endroit que tu as préféré pour tourner Vikings, et pourquoi ?

Crois-le ou pas, on tourne toutes nos scènes d’extérieur en Irlande. Il y a des paysages incroyables de montagne, de lac, de réservoirs et des plaines interminables totalement vierges. C’est magnifique et rural, et avec la très bonne équipe « effets spéciaux » on se croirait en Scandinavie. Mon endroit préféré c’est dans une cité de Guiness où on a construit Kattegat, notre ville d’origine Viking. C’est un plateau incroyable, juste en dessous de ces deux montagnes avec plusieurs lacs qui s’y rejoignent. C’est tellement beau et paisible. J’ai beaucoup de chance de tourner en Irlande dans des paysages aussi splendides.

Si tu n’étais pas actrice, quelle profession aimerais-tu essayer ?

À 16 ans j’ai ouvert ma première entreprise, une école d’arts martiaux nommée WinKai Martial Arts. À 21 ans j’avais trois écoles à Toronto. Je suis tombée amoureuse de l’enseignement de l’auto-défense pour les familles et les jeunes filles. Sachant que j’aime le commerce, si je n’étais pas actrice, je m’impliquerai plus comme entrepreneur pour construire des choses positives.

katheryn-winnick-raymond-weil-ambassador-2015-ad-campaign_1Comment est arrivé ta collaboration avec Raymond Weil ?

J’ai reçu un appel de mon agent me disant que Raymond Weil voulait travailler avec moi. Plus tard j’ai appris l’histoire : le PDG faisait un long voyage en avion et quelqu’un lui avait téléchargé Vikings sur son ordi. Apparemment il a regardé toute la saison dans l’avion, et une semaine plus tard, il avait regardé toutes les saisons en un marathon série. Il est devenu fan de la série et de Lagertha. Il nous a ensuite contacté et a proposé un contrat publicitaire avec sa société, pour devenir l’ambassadrice de la ligne de montres féminines. Je suis tellement reconnaissante et honorée de faire partie d’une marque aussi connue et raffinée que Raymond Weil.

Qu’est-ce que tu recherches dans une montre ?

À notre époque, une montre représente bien plus qu’un moyen d’avoir l’heure. Personnellement, quand je regarde la montre à mon poignet, il y a une histoire personnelle derrière. Une montre c’est l’occasion de porter un bijou qui a autant de signification qu’un objet de famille en avait fut un temps. J’ai l’intention de léguer mes montres Raymond Weil à mes enfants un jour. Je cherche aussi une montre qui représente ma personnalité. Je suis quelqu’un de très actif, donc j’ai besoin d’une montre fonctionnelle, mais aussi élégante et stylée. La marque Raymond Weil c’est exactement ça, beau, élégant, une montre pour les femmes modernes.

Tu as des cheveux incroyables. Comment les gardes-tu intact ?

Crois-le ou pas, je ne leur fais pas beaucoup de soins. Ma mère me disait toujours quand j’étais petite que pour avoir des cheveux épais il fallait les brosser cent fois par jour. Je sais que c’est un dire de vieille dame, mais c’est ce que j’ai fait. Je travaille avec le même coloriste depuis des années et on utilise une formule spécifique qui n’abîme pas les cheveux. Sur le tournage de Vikings mes cheveux sèchent naturellement et j’utilise très peu de produits. Je trouve que la plupart des produits alourdissent mes cheveux. Tous les soirs, je tresse mes cheveux et dors sur un oreiller de soie comme ça ils sont instantanément ondulés le lendemain et facile à travailler.

Qu’est-ce que tu fais comme exercices ?

Une combinaison de musculation, combat, boxe et d’activités extérieure comme la randonnée, le jogging, ballade à cheval et kayak. Je trouve que l’exercice est très important à la fois pour le corps et l’esprit. C’est important pour moi de rester constante dans mes exercices, surtout avec les heures que l’on fait et les endroits différents où l’on va.

À quelle philosophies de bien-être et de régime alimentaire adhères-tu ?

Je crois en boire de l’eau chaude et manger du citron tous les jours, ainsi que du thé vert. Je mange strictement sans gluten. Je pense que ça m’aide à augmenter mon énergie tout en me maintenant en forme. J’essaye de toujours manger des légumes et des protéines, tout en mangeant plus souvent, environ 5 petits repas par jour. C’est important d’alimenter son énergie tout au long de la journée. J’aime aussi me faire des jus.

Qu’est-ce que tu fais comme soins de la peau ?

J’essaye de faire un soin du visage tous les 2-3 mois pour avoir un peau bien propre. Surtout quand on est en tournage avec toute la saleté, les machines à fumée et flammes, ma peau est vite congestionnée. Je pense qu’il faut utiliser des produits naturels. J’ai commencé à utiliser récemment un Clarisonic, j’adore parce que c’est un moyen simple et amusant de te nettoyer le visage. Je fais une bonne exfoliation tous les jours, ensuite j’applique un sérum et ensuite un bon hydratant juste avant d’aller me coucher.

Est-ce que tu as appris des secrets de beauté en travaillant avec des maquilleurs et coiffeurs sur le tournage ?

Chaque artiste a une façon nouvelle ou différente de travailler avec toi, ils ont leurs secrets. Sur le tournage de Vikings on utilise de la terre pour sculpter le visage. On travaille avec très peu de maquillage donc on apprend à s’adapter pour avoir quand même un air flatteur. Pour les petites tresses on utilise des petits élastiques transparents de dentiste, ceux qu’ils utilisent pour cacher les bagues. Ensuite trouver la bonne base et le bon écran solaire est primordial. J’exfolie mes lèvres avec des bâtonnets de mascara jetables. Je mets aussi de la crème « Eight Hour » sur mes lèvres parce qu’un jour une maquilleuse m’a dit qu’elle contient de l’aspirine et que ça donne un air plus naturel aux lèvres pulpeuses.

Quel est ton vice ?

Un verre de vin rouge après une longue et dure journée.


Traduction à la demande de Katheryn Winnick France.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s