Spoiler Room : des infos sur Jessica Jones, The Blacklist, Timeless et d’autres

Vous voulez des scoops sur vos séries préférées ? Suivez donc la Spoiler Room pour savoir tout ce qui vous attend sur le petit écran. Si vous voulez des infos sur une série en particulier envoyez vos questions sur Twitter à @NatalieAbrams.

J’ai hâte de retrouver Jessica Jones. Alors dis-nous… Elle est comment cette saison ?

Tellement à fond, pour ne dire que ça. Selon la showrunner Melissa Rosenberg, Jessica est « bien plus en colère que d’habitude » dans la saison 2. (Regardez juste la dernière promo pour vous faire une idée de ce qu’elle vit ces jours-ci.) Mais Rosenberg précise quand même que la Jessica de la saison 2 a à la fois « plus de rage, mais aussi plus de cœur. » Et, espérons-le, plus de whisky aussi.

Des scoops sur le retour de Liz dans les forces armées dans Blacklist ?

Ne vous attendez pas à ce que la team réussisse à la sortir des ténèbres. En fait, ça pourrait bien empirer. « Être de retour dans les forces armées ne fait pas redevenir Elizabeth Keen la gentille et honnête agent qu’elle était, m’explique le producteur Jon Bokenkamp. Est-ce qu’elle va continuer à cacher des choses à ses coéquipiers ? Oui. Et à dépasser les bornes ? Je pense qu’on peut dire qu’elle ne fait que commencer. »

Lucy et Wyatt vont enfin se mettre ensemble dans Timeless !

Oui, ils s’embrassent, mais ils sont un peu trop occupés à essayer de sauver le monde et empêcher Rittenhouse de modifier l’histoire pour officialiser quoi que ce soit. Attendez-vous à des frustrations dans ce domaine, dès le premier épisode parce qu’ils seront à deux doigts du moment que les shippers attendent. Hélas, ce baiser que l’on voit dans la promo ne vient pas tout de suite, il faudra s’armer de patience.

Une petite info sur le retour de The 100 ?

En plus de l’arrivée d’un vaisseau plein de détenus et retrouver ses amis, Clarke aura bien d’autres soucis dans la saison 5. J’ai entendu dire que sa « fille », Madi, va créer un lien qui inquiète Clarke. Pensez ce que vous voulez de ça.

Un scoop sur Once Upon A Time serait le bienvenue.

Suzy Joachim (Being Erica) a été prise pour le rôle de Madame Leota, qui est décrite comme la puissante gardienne d’une maison hantée. Non seulement allons nous rencontrer le célèbre personnage de la maison hantée de Disneyland, mais on pourrait également entendre quelques répliques légendaires que les fans du parc d’attraction reconnaîtront.

Un scoop sur le 100ème épisode d’Agents of SHIELD ?

Les détails sont tenus secrets mais j’ai le droit de révéler que Hive et Lash ont été recrutés pour apparaître dans le 100ème épisode.

J’adorerais avoir d’autres infos sur Deception s’il te plaît !

Je peux révéler en exclusivité que Billy Zane apparaîtra dans 2 épisodes de la nouvelle série d’ABC, dans le rôle de Switch, un artiste de rue charismatique et infâme qui est aussi à l’aise à parcourir les toits des immeubles pour taguer que pour vendre au porte à porte son livre Switch in the Kitch.

Est-ce que Jack McCoy reviendra dans SVU cette saison ?

En chair et en os ? Peu probable. Mais il est souvent cité quand Peter Stone prend officiellement son poste. Évidemment, il va immédiatement se prendre la tête avec Benson, et pas seulement parce que son ex, Cassidy, est le premier suspect dans leur prochaine enquête. Mais une personne inattendue viendra à sa rescousse, offrant un aperçu de l’histoire de SVU.

Est-ce que les fans de Jeller peuvent espérer quelque chose du retour de Blindspot ?

Il y aura bien un moment fort en émotions entre eux au retour de la série, mais la tension monte encore quand Avery se tourne vers Weller plutôt que Jane. Vous ne devinerez jamais les conseils de qui Jane finira par suivre. Croyez-moi c’est hilarant.

Qu’est-ce qui arrive à Will dans Nashville ?

Tu veux la réponse courte ou longue ? Parce qu’il arrive beaucoup de choses à Will, on en saura plus sur ce qu’il traverse dans le final de mi-saison. Quand The Lost Highways commence à avoir un peu de succès, Will ne saute pas au plafond, et à la fin de l’épisode, c’est ce que vie Will qui pourrait nuire à l’existence même du groupe.

Publicités

Spoiler Room : Scoops sur The Originals, Imposters, SVU et d’autres

Vous voulez des scoops sur vos séries préférées ? Suivez donc la Spoiler Room pour savoir tout ce qui vous attend sur le petit écran. Si vous voulez des infos sur une série en particulier envoyez vos questions sur Twitter à @NatalieAbrams.

Apparemment Lizzie et Josie, les jumelles de Caroline et Alaric, seront présentes dans un épisode de The Originals. Qu’est-ce qu’elles feront dans cet épisode ?

Voilà ce que je sais : on les verra dans l’avant dernier épisode, pendant que Caroline fait visiter l’école à de futurs élèves. Mais aucun autre détail n’a filtré, il faudra regarder l’épisode pour savoir !

As-tu quoi que ce soit sur la saison 2 d’Imposters ?

À la suite de ce mariage un peu tendu, le trio et Maddie font bande à part un moment, mais il faudra peu de temps avant que cette bande d’arnaqueurs ne se remette en action. « Ils sont en danger, explique le producteur Paul Adelstein. Les nouveaux se lancent dans une vie de délits mais ils ont le Docteur, peut-être le  FBI et Lenny Cohen à leurs trousses. Maddie a peut-être trouvé une part de la liberté qu’elle recherchait. Tout comme c’était le cas au début de la première saison, chacun essayait de se réinventer, maintenant ils doivent se réinventer alors qu’ils sont tous éparpillés. On a pas mal de trucs marrants en stock. »

Y a-t-il un espoir de romance pour Olivia pour le retour de SVU ?

Et bien, son ex, Brian Cassidy (Dean Winters), revient ! Mais en fait il sera le premier suspect dans une affaire de meurtre, donc ça peut compliquer les choses. Voilà ce qu’il se passe : Brian pète un câble à la tribune, provoquant l’annulation du procès, et faisant libérer le docteur qui est accusé d’abuser sexuellement de ses patientes. Ce même docteur qui est retrouvé mort plus tard ce jour là. L’inspectrice Holiday (Kylie Bunbury) suspecte Cassidy, mais il est introuvable. Mais moi je l’ai trouvé ! Je le vois sur ces photos exclusives du retour de SVU le 28 février :


Tu peux nous dire quelque chose sur l’éventuel confrontation entre Liz et Ian Garvey dans The Blacklist ?

Si ça arrive, se sera juteux, surtout parce que la recherche de Garvey met Red et Liz en conflit. « Maintenant on sait que Ian Garvey fait partie de l’US Marshall, donc il a des moyens et il est bien protégé, explique le producteur Jon Bokenkamp. Mais le vrai problème c’est savoir quoi faire de Garvey. Red veut enterrer Garvey avec ses secrets. Liz le veut vivant pour tenter de découvrir la vérité sur la mort de Tom. À un moment, leurs objectifs divergeants vont finir par se percuter. »

Je sais qu’elles ne sont pas sur la même chaîne mais y a-t-il une chance qu’il y ait un crossover entre Blindspot et Deception ?

Ça n’est pas parce que Blindspot sur NBC et la série à venir Deception sur ABC (que j’aime appeler Magic Castle) viennent du producteur Martin Gero, et qu’elles racontent toutes les deux l’histoire d’équipes du FBI basées à New York, qu’elles existent dans le même univers. Par contre c’est ce que Gero aimerait. « Dans mes rêves, on ferait une sorte de crossover inter-chaînes, m’a dit Gero. Je ne sais pas si ça intéresse quelqu’un. Pour moi, les bureaux de Blindspot sont au sous-sol, et l’équipe de Deception travaille au dernier étage de l’immeuble. »

Si Supergirl peut débarrasser Julia de Purity, est-ce qu’elle peut faire la même chose avec Sam et Reign ?

Si Kara en est capable (c’est surement le cas) ça ne fait pas peur à Reign. « Je ne pense pas que Reign ait peur de son pouvoir, explique Odette Annable. C’est pour ça que j’adore jouer ce personnage, parce qu’il n’y a rien de mitigé, c’est tout noir ou tout blanc. Elle voit quelque chose et elle va le chercher. Elle a des ordres, donc elle obéit. Rien ne peut l’influencer. Elle est très déterminée, elle sait ce dont elle a besoin, donc c’est ce qu’elle vise. »

Que peut-on attendre du final de Crazy Ex-Girlfriend ?

Une naissance ! C’est enfin le moment pour Heather d’accoucher du bébé de Darryl, et disons que ça ne l’excite pas vraiment. « On a collé une grossess à Heather parce que c’est une chose qu’elle ne peut pas arrêter, raconte Aline Brosh McKenna. Elle s’est engagée dans un nouveau travail et avec un nouveau petit ami, mais une grossesse c’est l’exemple type de ce qu’elle doit faire jusqu’au bout. C’est un très bel épisode pour son personnage, Darryl et White Josh. »

Étant donné que Once Upon A Time va s’arrêter, est-ce que tu sais si l’Assemblée des Huit va s’attaquer à la mythologie originelle de la série ?

Hélas, ce nouveau groupe de méchants est très spécifique à cette saison, mais leur but sert l’esprit de OUAT. « Les idées de bien contre le mal et de s’accrocher à l’espoir étaient le thème du pilot, et c’est le thème que l’on suivra dans le final » m’a expliqué Edward Kitsis.

Qu’est-ce que tu sais du final de Brooklyn Nine-Nine ?

On est loin du final, mais je dirais que bien qu’on doive craindre très prochainement le retour de Seamus Murphy, il ne faut pas s’attendre à ce que d’autres forces extérieures viennent perturber l’équipe d’ici la fin de la saison. « Les intrigues dont on parle en ce moment pour la fin de la saison sont le mariage et l’intrigue autour de Holt, m’a raconté Dan Goor. On n’a pas encore trouvé tout ce que l’on fera dans les 4 ou 5 derniers épisodes, mais après trois saisons de gros enjeux, je pense qu’il y a des chances qu’on ne fasse pas ça cette année. Mais on aura quand même de bons épisodes menant au mariage. »

Est-ce que quelqu’un va remplacer Hirst dans Blindspot ?

Étonnement, non. « Honnêtement, il n’a pas un rôle très important dans le reste de la saison » m’a dit Martin Gero. Donc voilà.

Le boss de Teen Wolf s’explique sur cette fin étrange

Comme beaucoup de finals avant lui, le dernier épisode de Teen Wolf nous laisse avec plus de questions que de réponses.

Mais alors que le show runner Jeff Davis a volontairement fait une fin ouverte, TV Line avait envie de clôture. Ils ont réussi à le joindre pour qu’il réponde à leurs interrogations sur le final de la série d’MTV.

Tout d’abord : je n’en reviens pas que tu laisses Monroe vivre !

J’aimais l’idée qu’une menace persiste. J’aime bien dans l’aperçu de l’avenir quand on voit qu’elle a pris du galon à l’internationale. C’était un moyen d’élargir le spectre de l’histoire.

Je dois avouer que je m’attendais à ce que Coach dise « Je le savais depuis le début ». Est-ce que tu as été tenté de faire ça ?

Non, pas du tout. Je pense que Coach accepte certaines étrangetés du monde et les gère une par une. Il n’aime pas être trop impliqué. Il ne veut pas toujours savoir. Enfin on se demande toujours si Greenberg n’est que le fruit de son imagination.

Il y avait tellement de relations à honorer, notamment Stiles et Lydia. C’était difficile d’écrire ces scènes ? C’était très attendu.

Effectivement il y a des choses que les fans attendaient vraiment. Donc c’était très difficile, oui.

J’ai adoré toutes les scènes Stiles-Derek.

Celles-ci étaient marrantes à écrire. C’était marrant de revenir sur leur alchimie et leur relation d’amour vache.

Maintenant que ça fait un moment, qu’est-ce que tu penses du phénomène « Sterek » ?

Quand j’entends « Sterek » je pense aux fans les plus passionnés de Teen Wolf, et surement les plus énervés – contre moi d’ailleurs. Tout ce que je peux dire c’est que j’ai fait l’histoire que je voulais et je suis content que Sterek existe dans l’univers pour que les gens puissent se lâcher et écrire leurs propres histoires.

J’ai bien aimé revoir tous les ennemies de Scott pour son combat contre Anuk-Ite. Est-ce qu’ils sont juste resté dans les parages ?

En écrivant l’épisode je me disais « On a toujours les costumes d’Oni, hein ? Et les Berseker ? » Le vrai méchant de la 6B est la peur humaine, et l’Anuk-Ite était juste là pour le rappeler. C’était un moyen de faire remonter toutes les peurs de Scott et ses ennemis passés. Ce qu’il dit à Anuk-Ite c’est « J’ai fait face à toutes ces peurs. Tu ne peux pas me battre. » Plus rien ne lui fait peur, à part perdre ses amis. C’était un moyen de saluer tous les méchants qu’on a créés. Je suis content de l’aspect comic book que l’on a.

On dirait qu’Anuk-Ite a touché un point sensible en mentionnant Allison. Si elle avait survécu, est-ce que tu penses qu’elle et Scott auraient réussi à se retrouver ?

Je ne sais pas, c’est une bonne question. Je peux affirmer qu’elle est son premier amour. À une époque la seule chose à laquelle je pensais c’était Scott et Allison ensemble. À une époque je n’imaginais pas que la série aurait plus de 50 épisodes. [Rires] Mais si l’histoire entre Allison et Scott n’avait pas pris fin, on n’aurait pas eu cette belle et sympathique histoire avec Kira, que j’ai adoré. J’aime aussi beaucoup la façon dont la romance s’est développée entre Malia et Scott, ainsi que le message que ça fait passer au public, que l’on peut aimer plus d’une fois dans sa vie. Ton premier amour n’est pas forcément le seul.

En parlant d’amour, comment le baiser de Malia a soigné l’œil de Scott, exactement ?

Scott dit « J’essaye, je ne peux pas me concentrer. » Lydia sait que Scott doit calmer son rythme cardiaque, laisser l’adrénaline et se concentrer sur sa guérison. Elle a su calmer quelqu’un en l’embrassant, elle se souvient de son premier baiser avec Stiles qui a stoppé sa crise de panique. C’est tout ce qu’elle fait, l’aider à se concentrer.

Donc ce n’était pas un baiser à la Blanche Neige ?

[Rires] Non ce n’était pas un baiser magique. Malia l’aidait juste à se concentrer.

On a jamais su ce que Stiles pensait de Scott et Malia ensemble.

Dans notre monde, je pense qu’on est content quand nos amis et notre famille trouvent l’amour. On s’en fout du code des frères. Stiles était avec Lydia, Malia et Scott étaient célibataires. Tu ne voudrais pas que ton meilleur ami finisse avec quelqu’un que tu aimes ?

Si tu le dis.

Honnêtement, c’est parce que je suis gay. Notre communauté est si petite, tu ne peux pas empêcher tes exs de sortir avec tes amis. Avec qui d’autre pourraient-ils bien sortir ?

Il n’y a pas eu de « Où sont-ils maintenant ? » à la fin.

Et je déteste ça.

Alors aide-moi à combler les blancs. Est-ce qu’ils ont fini par aller à l’université ?

Oh oui j’imagine. Mais je suis sûr qu’un ou deux d’entre eux ont du mettre ça de côté. J’imagine bien Scott prendre des cours du soir ou en ligne tout en essayant de sauver le monde… Ou alors ils évitent l’université parce que c’est surfait.

Une autre question importante : le père de Stiles et la mère de Lydia – toujours ensemble ?

[Rires] Je ne sais pas, peut-être qu’on y répondra un jour.

Et Kira est-elle toujours avec les Skinwalkers ?

Non, j’imagine que Kira est impliquée elle-même dans une aventure surnaturelle et qu’elle a parfait ses compétences.

D’autres personnes que tu aurais aimé avoir pour le final ? Danny ?

Il y a tellement de personnage qu’on aurait voulu faire revenir. On avait toute une liste. Danny était dessus, Breaden aussi. On a pas pu se caler avec Seth Gilliam pour le final ; j’avais toute une intrigue pour lui. Le final aurait duré une heure et demi. Mais on avait pas assez de budget et de temps. Je voulais qu’Isaac revienne.  Je voulais qu’il fasse une apparition de 2 secondes à la fin pour dire « J’ai loupé quelque chose ? ».

Un spin-off de Riverdale centré sur Sabrina en développement chez CW

C’est officiel : Sabrina l’apprentie sorcière trace sa route vers Riverdale – mais peut-être pas comme les fans se l’imaginaient.

La CW développe un spin-off de Riverdale intitulé « The Chilling Adventures of Sabrina » a appris TV Line. Le projet, qui rejoint Rosemary’s Baby et l’Exorciste sur le ton, « revisite les origines et aventures de Sabrina l’apprentie sorcière dans une comédie noire sur le passage à l’âge adulte qui passe par l’horreur, l’occulte et évidemment la sorcellerie… Dans cette adaptation Sabrina cherchera à réconcilier ses deux natures – mi-sorcière, mi-humaine – tout en faisant face aux forces du mal qui la menace elle, sa famille et le monde dans lequel les humains vivent. »

Le showrunner de Riverdale Roberto Aguirre-Sacasa écrira le script avec Lee Toland Krieger à la direction. Ils seront tous les deux producteurs exécutifs avec Greg Berlanti, Sarah Schechter et Jon Goldwater. En parlant de la prochaine saison de Riverdale au Comic Con de San Diego en juillet, Roberto Aguirre-Sacasa disait « Nous parlons beaucoup d’un personnage super naturel proéminent dans l’univers Archie, et c’est tout ce que l’on peut dire. » Mais quand on en a parlé avec les stars de la série dans notre suite au Comic Con ils avaient plus à dire sur le sujet.

« C’est une série qui connait ses limites, répondait Cole Sprouse (alias Jughead) sur la possibilité de voir Sabrina – déjà une icône dans les Comics Archie – débarquer à Riverdale. « On sait à quel genre on appartient et comment plaire à notre publique. Mais ils prennent tous ça très au sérieux… Ça devient de plus en plus difficile d’avoir, genre, un chat qui parle. »

Et Camila Mendes (Veronica) d’ajouter « Il nous faudrait beaucoup d’imagination pour ajouter un personnage aussi absurde. »

The Chilling Adventures of Sabrina sera développé pour la saison 2018-2019. Et vous, qu’est-ce que vous dites de cette addition magique à Riverdale ?

Avicii parle de sa décision d’arrêter les shows, d’avoir déçu Madonna et de ses nouveaux sons

Le DJ superstar Avicii parles des problèmes liés aux soirées, en quoi il se sent lié aux Beatles et plus avec Rolling Stone.

Avicii a passé la majeur partie de sa vingtaine à être l’un des plus gros DJ du monde, faisant bouger les fans de Las Vegas à Ibiza avec des confettis et du gros son EDM, sans parler de son hit qu’on entend dans tous les mariages (« Wake Me Up »). Mais il s’avère que ça ne l’amuse pas tellement, comme on peut le voir dans le documentaire sur Avicii qui sort le 26 octobre 2017. Il montre comment le stress de la vie de roady a contraint la superstar suédoise (de son vrai nom Tim Bergling) à faire plusieurs séjours à l’hôpital – pour des pancréatites liées à l’excès d’alcool, une appendicite et pour se faire enlever la vésicule biliaire – et finalement arrêter sa tournée l’an dernier. « J’avais besoin de prendre du recul sur ma vie, explique Avicii, 27 ans, qui vient aussi de sortir un nouvel album, Avïci (01).Tout tournait autour du succès et seulement du succès. Je n’y trouvais plus aucun plaisir. »

Il y a des moments intenses dans le documentaire, comme quand tu souffres d’une pancréatite, ou que tu as une dispute avec des promoteurs qui veulent que tu continues les tournées. Qu’est-ce que ça fait de revoir ça ?

C’était dure. Je me regarde en me disant « Merde, j’aurais vraiment du insister davantage. Allez, Tim ! » Pourquoi est-ce que je n’ai pas arrêté plus tôt ?

Est-ce que tu comprends Brian Wilson et les Beatles qui ont abandonné les tournées pour se concentrer sur leur travail en studio ?

Complètement. J’ai regardé le nouveau documentaire [Eight Days a Week – The Touring Years de Ron Howard] et dans certains passages je me suis dit « Alors je ne suis pas le seul à ressentir ça ? » La seule chose qui m’empêchait d’arrêter c’est que je me trouvais bizarre, genre « Mais putain pourquoi je n’arrive pas à aimer ça comme le font tous les autres DJs ? » Mais je commence à réaliser que beaucoup de DJs qui ont pourtant l’air content pendant leurs sets ressentent la même chose.

Tu as percé à un moment où l’EDM était ce qu’on écoutait le plus dans le monde. Tu penses que cette ère est terminée pour de bon ?

L’EDM commence à être saturé depuis 4, 5, 6 ans, quand l’argent a pris le dessus. À ce moment là j’ai commencé à vouloir me dissocier de l’EDM dans ma tête. Maintenant que je passe plus de temps en studio, j’ai envie d’apprendre plus les autres styles de musique. C’est ce que j’aime le plus – passer du temps avec Nile Rodgers, par exemple, et avoir une idée de la musique qui est inestimable.

Mike Posner a fait une chanson à succès l’an dernier « I Took a Pill in Ibiza » dans laquelle il dit prendre des drogues pour t’impressionner, mais qu’il fini triste et blasé. Qu’est-ce que tu en as pensé ?

Mike est un bon ami, donc j’en suis honoré. Et je suis d’accord – les soirées peuvent être géniale, mais on s’attache facilement aux soirées dans des endroits comme Ibiza. Puis tu deviens solitaire et anxieux. Ça devient toxique.

« On s’attache facilement aux soirées dans des endroits comme Ibiza. Puis tu deviens solitaire et anxieux. Ça devient toxique. »

As-tu assisté à des concerts d’autres artistes cette année ? Est-ce que c’est quelque choses que tu arrives à apprécier si ça n’est pas toi qui est sur la scène ?

Non pas vraiment. Je suis toujours traumatisé. Mais je sais que j’y retournerai. J’arrive à ré-écouter de la musique, retrouver un peu de plaisir là dedans.

Dans le documentaire tu parles du moment où tu réalises que tu es un introverti en lisant Carl Jung. Quel est le dernier bon livre que tu aies lu ?

The Untethered Soul de Michael A. Singer. C’est sur la conscience. Aucun d’entre nous ne sait gérer ses putains d’émotions – la plupart de nous ne fait que partir dans tous les sens. C’est pour ça que j’ai du arrêter les shows, parce que je n’arrivais plus à comprendre mes émotions.

Tu as dit que ta résolution de la nouvelle année serait de faire « le meilleur album de ta carrière. » Tu en es où ?

Ça prend forme. Je veux sortir de vieilles chansons pour mes plus anciens fans, mais je veux aussi faire des nouveaux sons pour donner de l’air frais. Stories a bien marché, mais pas aussi bien que True. Donc ça me rend nerveux.

Tu as travaillé sur l’album Rebel Heart de Madonna il y a quelques années. Es-tu en contact avec elle ?

Pas vraiment. J’adorerais retravailler avec elle, mais c’était quand j’étais surbooké, et je pense l’avoir déçu parce que je n’ai pas pu lui consacrer autant de temps qu’elle le voulait. Beaucoup de choses vacillent quand tu n’as plus l’énergie ou le temps de les faire correctement. Tu penses que ça passera mais la qualité n’est pas là.

On dit qu’Abba travaille secrètement sur un projet de réunion. Tu as hâte ?

Je n’ai jamais entendu dire ça ! Beaucoup de jeunes gens ne comprennent pas la grandeur d’Abba. Peu d’auteurs atteignent le niveau de Björn [Ulvaeus] et Benny [Andersson]. Ils étaient là « On s’en fout de faire des hits, on va faire du musical » et ils ont tout déchiré. J’admire vraiment ça.

Il y a une nouvelle série télévisée sur Diplo qui est incarné par James Van Der Beek. Qui t’incarnerait s’il y avait une série sur ta vie de DJ ?

Jamie Foxx, évidemment [rires]. Mince, j’en sais rien !

Confess – Promo et synopsis de la série en VOSTFR

À 26 ans, Auburn Reed (Katie Leclerc) a déjà perdu tout ce qui était important pour elle. Dans son combat pour reconstruire sa vie brisée, ses objectifs sont à portée de main et il n’y a pas de place pour les erreurs. Mais quand elle va dans un studio d’artiste à Los Angeles pour trouver du travail, elle ne s’attendait pas à être aussi attirée par l’artiste qui travaille là, Owen Gentry (Ryan Cooper). Pour une fois, Auburn saisie sa chance et contrôle son cœur, mais découvre qu’Owen garde un immense secret. L’ampleur du passé d’Owen menace de détruire tout ce qui est important pour Auburn, et le seul moyen pour elle de remettre sa vie en ordre est d’en soustraire Owen. Pour sauver leur relation, tout ce qu’Owen doit faire c’est se confesser. Mais dans ce cas, la confession pourrait être encore plus désastreuse que le péché lui-même.

La série produite par Awestruck est inspirée du livre Confess de Coleen Hoover.

Les sous-titres des 7 épisodes sont ici : Addic7ed.

Lily Collins parle de son livre « Unfiltered, No Shame, No Regrets, Just Me »

            Lili Collins peut encore apprécier tranquillement un thé à la menthe au bar d’un hôtel de West Hollywood. Cette foule de quarantenaires au déjeuner est plus préoccupé par ses affaires et ses salades. Mais si l’endroit était peuplé davantage d’accros aux réseaux sociaux, elle serait discrètement (ou pas) taguée et snappée sans fin. Pour ses 5,6 millions de followers sur Instagram, elle est encore une ingénue fraîche et glamour, alimentant un fil régulier de selfies mettant en valeur ses sourcils noirs reconnaissables.

En mars, les fans de Lili Collins auront un aperçu encore plus intime de sa vie quand elle publiera Unfiltered : No Shame, No Regrets, Just Me [Sans filtre : pas de honte, pas de regrets, juste moi], une collection d’essais personnels inspirés des histoires que sa communauté Instagram a partagés avec elle. Encouragée par leur bravoure, Lili Collins, 27 ans, dit qu’elle montre un côté d’elle complètement brut dans Unfiltred, d’où le titre. « Je peux me sentir un peu plus libre parce que je me sens moins retenue. »

Dans l’industrie du film, où elle avance à grand pas depuis ses débuts en tant que fille de Sandra Bullock dans The Blind Side il y a sept ans, Lili Collins progresse toujours. Elle a grandi sous les projecteurs, étant la fille de l’icône de la pop des années 80 Phil Collins, elle sait qu’elle est l’une des nombreuses starlettes en compétition pour le sommet. Elle s’en approche toujours plus près : son rôle de reine de cortège des années 50 dans Rules Don’t Apply de Warren Beatty lui a valu une nomination au Golden Globe. C’est Emma Stone (La La Land) qui repart avec le prix, mais Lili Collins a gagné la bataille sur Instagram : la vidéo d’elle sur le tapis rouge tournant dans une robe Zuhair Murad a atteint plus d’un million de vues en 24 heures.

Malgré son très récent succès sur les réseaux sociaux, ses apparitions rappellent des souvenirs. Dans son pull noir confortable, Lili Collins ressemble à Audrey Hepburn, dont la féminité garçonne et l’esprit vif « ont changé le point de vue de beaucoup de personnes sur ce qu’était être une femme à l’époque » dit-elle. Lili Collins n’est pas surprise d’être prise pour honorer le vieil Hollywood, y compris la série d’Amazon inspirée de la nouvelle de F. Scott Fitzgerald de 1941 The Last Tycoon.

« J’ai toujours été fascinée par les stars de films anciens et l’histoire de l’endroit où je vis, raconte Lili Collins en adoucissant son thé avec sa propre bouteille de stevia. J’aime vraiment le côté romantique et mystérieux de cette époque. »

Née en Angleterre, Lili Collins a surtout été élevée à Beverly Hills par sa mère, Jill Tavelman, vendeuse de meubles, après la séparation de ses parents quand elle avait 5 ans (ils ont officiellement divorcé quelques années plus tard). Avant de se lancer dans une carrière d’actrice au début de la vingtaine, elle a fait un peu de mannequinat et est toujours ambassadrice de Lancôme. Mais ça n’était pas son premier amour, ce qui la passionnait c’était d’écrire. Quand elle était adolescente elle écrivait pour plusieurs magazines, notamment le Los Angeles Times, Teen Vogue et Elle Girl UK qui n’existe plus aujourd’hui, où elle avait sa colonne mensuelle. Job qu’elle a obtenu en faisant un démarchage téléphonique.

Pour sa collection d’essais autobiographiques, Lili Collins revient à l’écriture une fois de plus pour ses vertus « incroyablement thérapeutiques ». Mais ne dites pas qu’Unfiltered sont ses mémoires, à son âge, elle le dit « ça n’est pas comme si je savais tout. » C’est plus un journal secret croisé avec le guide de vie du meilleur ami (comme le chapitre intitulé « Soit bête. C’est séduisant. Normal c’est chiant. ») La vision de Lili Collins est fraîche et inspirante même ou surtout quand elle documente ses challenges. (Lili Collins écrit que le mot « Non » peut parfois simplement signifier « Non, ça n’est pas pour toi pour l’instant. ») Elle détaille ce qui lui a fait prendre confiance, comme lorsqu’elle a appris à aimer ses gros sourcils après les avoir presque totalement épilés. Unfiltered plonge aussi dans des territoires plus sombres, racontant des histoires d’amour tourmentées et ses problèmes d’anorexie, qui ont commencé avec l’obsession pour la chasse aux calories et l’exercice et qui a fini par se transformer en boulimie.

Révéler ses problèmes n’était pas juste une thérapie pour elle mais potentiellement pour « toutes ces jeunes femmes fantastiques qui partageraient leurs histoires d’insécurités, de problèmes ou de peurs » sur son fil Instagram. « Parfois elles commencent par ‘Je sais que tu ne pourras probablement pas comprendre, t’y reconnaître ou personne à Hollywood ne ressent ça…’ Ça me choque parce que c’est très loin de la vérité. Je comprends pourquoi elles pensent comme ça, mais je lis ces histoires en me disant ‘Si seulement tu savais, je comprends totalement ce que tu traverses.’ » Lili Collins a annoncé la sortie de son livre sur Instagram en octobre, remerciant ses followers pour leurs histoires : « Si vous êtes assez courageuses pour partager les vôtres, je dois l’être pour partager la mienne. »

Elle a vendu l’idée du livre à Harper Teen en octobre 2015 puis a obtenu trois rôles, y compris celui d’une jeune fille anorexique dans la comédie dramatique autobiographique de Marti Noxon, To The Bone, qui a nécessité qu’elle perde et reprenne du poids. Le film de Noxon a permis à la star de replonger prudemment dans son passé, ce qui l’a aidé à écrire certains passages difficiles du livre. Les productrices et directrices, que des femmes, « ont insisté pour que je ne me mette jamais dans une situation dangereuse ou instable. C’était la manière idéale de me remettre dans la situation puis pouvoir écrire à ce propos. »

S’il y a un thème à la vie de Lili Collins, c’est transformer d’anciens problèmes en célébrations. Aujourd’hui elle semble se révéler dans les plaisirs de se montrer, spécialement en s’habillant. Elle décrit son style personnel comme « classique, changeant et audacieux » et tout ce qu’elle porte – de sa montre rose dorée à son manteau gris minimaliste – est subtilement magnifique. Lili Collins s’habille en pensant à sa grand-mère, une ballerine qui « n’avait pas besoin de grand-chose, mais elle savait ce qu’elle aimait et comment elle voulait se sentir. »

Le comptage de calories a été remplacé par une passion pour la pâtisserie, en particulier les muffins, tartes et gâteaux vegan ou sans gluten. Dans le chapitre « La nourriture comme carburant et non comme punition » Lili Collins écrit que faire des expériences culinaires « me fait du bien. Ça me donne du temps pour moi, pour être dans ma bulle et être créative. » Tous ses plats ne sont pas assez jolis pour être sur Instagram, mais ça n’a pas d’importance. « Je vois maintenant la nourriture comme une énergie pour mon esprit et mon corps plus que quelque chose qui me fait peur. »

Dans une des plus touchantes histoires d’Unfiltered, Lili Collins cuisine un dîner équilibré de A à Z pour sa mère – saumon fumé et légumes, et en dessert, sa désormais spécialité : cookies quinoa-copeaux de chocolat. « C’est adorable de voir les gens apprécier quelque chose que tu as fait, surtout quand c’était une de tes insécurités, explique-t-elle. » Ici, à table, elle a le sourire facile. « Prendre ça, l’exploiter et en faire quelque chose de valorisant, c’est une belle façon de changer les choses. »

Agrandissez les images pour lire les commentaires :

Final de The Vampire Diaries : la productrice défend la mort « nécessaire » de [Spoiler]

La définition exacte de « mort » a changé au cours des 8 saisons de The Vampire Diaries, et dans le final de vendredi, ça a encore pris un nouveau sens.

Comme vous le savez si vous avez regardé l’épisode – si ça n’est pas le cas vous devriez arrêter immédiatement de lire – la grande mort annonçée n’était autre que celle de Stefan Salvatore, qui s’est sacrifié pour renvoyer Katherine en enfer et sauver Mystic Fall.

Ci-dessous, la productrice exécutive, Julie Plec, explique le difficile processus derrière la mort de Stefan ainsi que ce que signifie le paradis (ou la paix) dans le monde de The Vampire Diaries.

Avant de partir dans les questions spécifiques, pourquoi il fallait que quelqu’un meurt ?

C’est une leçon que j’ai apprise très tôt de Kevin Williamson, qui est que ces histoires doivent vraiment avoir des enjeux de vie ou de mort, et personne ne croira à ces enjeux si personne ne meurt réellement. J’ai quand même pris quelques libertés par rapport à ça ces dernières années – notamment pour ce final, puisqu’on voit Stefan en paix après sa mort – mais ça reste vrai quand on fait des choses importantes, faire le tour du personnage et trouver une fin pour chacun. Une conclusion vient aussi bien en disant au revoir qu’en tournant la page. Ça me paraissait nécessaire.

Est-ce qu’à un moment tu t’es dit « On ne peut pas faire ça à Stefan » ? Caroline et lui venaient de se marier.

Stefan n’était pas mon premier choix à cause de ça. On trouvait ça trop cruel. Mais quand on a imaginé l’idée que Caroline devait le laisser derrière elle pour protéger sa famille, et lui de même pour protéger la sienne, ça semblait être la réponse adéquate à une relation responsable.

J’ai aussi une question sur l’avion pour le paradis à la fin…

Paix !

C’est comme ça qu’on devrait l’appeler ?

Pour moi, oui. Même si on a appelé l’enfer « Enfer » cette année, pour moi, c’était toujours l’enfer entre guillemets. C’était la représentation de ce que l’enfer doit être selon The Vampire Diaries. Pour moi, « Paix » c’est la représentation de ce que la vie après la mort doit être selon The Vampire Diaries.

La façon dont Matt dit « Je pense qu’elle a trouvé la paix – on dirait qu’elle l’a trouvée » me fait me demander : c’est vrai, ou c’est juste ce qu’ils espèrent trouver après la mort ?

Chacun l’interprète à sa façon, tout comme on interprète le paradis. Est-ce quelque chose que l’on ressent, et croire que ça existe quand on meurt suffit-il ? Ou est-ce que ça existe vraiment ? Ou est-ce qu’on y croit pas du tout ? Est-ce que notre paix est notre dernière conclusion avant de partir ? Ça n’est pas la question la plus philosophique qu’on ait posé à la télévision, mais c’est agréable de pouvoir demander en douceur : Que signifie être en paix pour vous ?

Et qu’est-ce qu’il se passe quand des exs se croisent en « paix » ?

[Rires] Tout dépend du rôle qu’ils sont censés jouer dans la vie de l’autre. Dans ma paix idéale, certains exs pourraient être absents.

Par exemple, que se passe-t-il si Alaric tombe sur Jo et Jenna ?

Oh mon Dieu, oui ! Étrange. Un triangle amoureux après la mort.

On dirait aussi que Damon et Elena étaient séparés dans leurs paix. Est-ce que chacun à son propre petit monde là bas ?

Tu peux te poser la question : la paix est-elle une expérience individuelle ou une énergie partagée ? Si les premiers moments de paix pour Elena c’est d’être réunie avec la famille qu’elle a perdue et qui a démarré tout ce voyage pour elle, peut-être qu’ils se retrouveront tous au Drive-In pour prendre des milk-shakes avec les Salvatore et tous ceux qui sont dans les parages, et ils regarderont tous Scream sur le grand écran. Ou peut-être, qu’après une vie bien remplie, la paix c’est de trouver une conclusion avec ceux qu’on a perdu.

Et vous, qu’est-ce que vous pensez de la mort de Stefan (et presque tous les autres) ?

TV Line